Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Danse noire de Nancy Hutson

Publié le par Beauté et Frivolité

Cette année pour la deuxième année consécutive, je participe aux matchs de la rentrée littéraire des blogueurs organisés par Priceminister. Oui, je sais ici on parle beauté généralement mais on ne va pas chipoter ;-)

 

Parmi les 12 livres proposés, j’ai choisi de lire Danse Noire de Nancy Hutson. Je ne connaissais pas l’auteur, j’ai choisi cette année un peu au pif. L’histoire de ce roman avait l’air sympa si on en croit la quatrième de couverture : Allongé sur son lit d’hôpital, Milo est à l’article de la mort. A ses côtés, son compagnon, le réalisateur new-yorkais Paul Schwarz rêve d’un ultime film. Ce film dont il raconte les moindres détails à Milo raconterait la vie de ce dernier. Paul Schwarz raconte le scénario tel qu’il l’imagine : trois destins s’entrecroiseront pour raconter les origines et la vie de Milo. Celui de son grand-père, un émigré irlandais ; celui de sa mère, Awinita la prostitué indienne qui lui a donné la vie et enfin celui de Milo lui-même. Voilà résumé en gros le roman de Nancy Hutson. Pourquoi, je dis en gros ? Car il faut bien l’avouer j’ai laissé tomber ma lecture un peu avant la fin tellement je n’ai pas aimé ce roman et me suis ennuyée. Je n’ai pas aimé la façon de raconter. Non pas le fait que le narrateur réalisateur Paul Schwarz raconte ça comme un scénario de film avec les indications pour la caméra, la musique d’ambiance. Ça, c’était à mon sens plutôt une bonne idée. Non ce qui m’a gêné c’est que l’on saute d’un personnage à l’autre et que les liens entre eux mettent du temps à nous être expliqué. Et puis franchement, je n’ai pas vu l’intérêt de certains de ces passages comme ceux sur la guerre en Irlande.. Enfin, le second point qui m’a gêné c’est que c’est écrit en argot pour de longs passages parfois. Et quand c’est écrit en anglais en plus, stop. Je n’ai pas aimé devoir faire le va et vient avec le bas de page et la traduction pour être sûre d’avoir bien compris. Bref pour moi c’est une déception.

 

Ma note ? 10/20, car l’idée de base à savoir écrire le roman comme un scénario de film était plutôt originale.

Commenter cet article